Cinq parcs pour des séjours sportifs

Deal Score+5

Cinq parcs pour des séjours sportifs

Du VTT à l’alpinisme, ils donnent aux intrépides l’occasion de sortir des sentiers battus.

Le kayak

ABEL TASMAN (NOUVELLE-ZÉLANDE)

Le plus petit parc de l’île du Sud, en

Nouvelle-Zélande, est le royaume de l’eau. Ses magnifiques lagons côtiers, ses criques rocheuses et ses plages dorées attirent environ 180000 visiteurs par an.

Le meilleur moyen de l’explorer est donc de sauter dans un kayak et de partir en balade sur les eaux

clapotantes, pour atteindre des dizaines de plages isolées et des criques charmantes où vous pourrez passer l’après-midi.

Sautant de votre kayak, vous pourrez marcher sur le rivage sablonneux ou sur l’un des sentiers de randonnée. Les 51 km de l’AbeI Tasman Coast Track permettent d’effectuer l’une des excursions côtières les plus spectaculaires de Nouvelle- Zélande.

Reprenez ensuite votre kayak et pagayez autour des affleurements rocheux qui parsèment la côte, en savourant les rayons du soleil.

Le VTT

JOSHUA TREE, CALIFORNIE (ÉTATS-UNIS)

Les altitudes changeantes des écosystèmes désertiques du Mojave et du Colorado se télescopent de façon spectaculaire dans le parc national de Joshua Tree, au sud de la Californie, connu pour ses emblématiques arbres de Josué. Ce parc de près de 3000 km2 comprend des dunes de sable ondulantes, des lits de lacs craquelés et des rochers de granit hauts de 160 m plus de 1500 m.

L’un des moyens les plus originaux de découvrir ce parc est d’emprunter ses pistes cyclables cahoteuses.

Des chemins de terre offrent un paysage varié de rocailles arides et de pentes raides, riche en panoramas de carte postale. La boucle de Park Boulevard vous conduira à Keys View, 1580 m d’altitude Arrangez-vous pour y arriver à l’aube ou au crépuscule, pour pouvoir contempler les couleurs changeantes de l’immensité du désert.

Le kayak de mer

GROS-MORNE, TERRE-NEUVE (CANADA)

Les sommets escarpés de Gros-Morne, Terre-Neuve, invitent les voyageurs audacieux à escalader leurs pentes.

Si les cimes ont assurément leurs charmes, il n’y a pas de meilleur moyen de les apprécier qu’en parcourant en kayak les rivières et les vastes fjords du parc.

Le second parc du Canada atlantique par sa superficie compte parmi les attractions aquatiques les plus étonnantes du pays : un fjord d’eau douce où se reflètent les sommets dentelés environnants, et la cascade la plus haute de l’est de l’Amérique du Nord.

 

Les treks de plusieurs jours

CRADLE MOUNTAIN (AUSTRALIE)

Le parc national de Cradle Mountain- Lake St. Clair, situé dans la partie occidentale pluvieuse de la Tasmanie, donne l’occasion de faire l’une des plus belles randonnées de plusieurs jours de l’hémisphère sud. En suivant l’Overland Track, les randonneurs intrépides peuvent réaliser un trek de 65 km à travers des forêts tropicales primaires ornées de mousse, des prairies alpines parsemées de fleurs et des pics dentelés.

Le mont Ossa, 1617 m d’altitude, est le point culminant de la Tasmanie.

Ce parc immaculé abrite certains des plus grands marsupiaux carnivores du monde, dont l’emblématique diable de Tasmanie.

 

La randonnée glaciaire

VATNAJÖKULL (ISLANDE)

Le plus grand parc national d’Europe (il couvre quelque 13% de l’lslande), abrite certains des plus beaux sommets et des plus grands glaciers du pays, dont la calotte glaciaire bleue et blanche du Vatnajökull.

Ce géant représente la plus volumineuse calotte glaciaire du monde après les pôles, et il attire les voyageurs audacieux qui veulent s’en approcher toujours plus près.

Située dans le parc de Skaftafell, cette étendue accidentée de glace et de rochers abrupts fournit l’occasion idéale d’enfiler des crampons pour faire une randonnée glaciaire accompagnée.

Explorez des portions dentelées du glacier ou laissez-vous guider dans le bleu magique d’une grotte de glace. De là, faites une excursion jusqu’à la remarquable Svartifoss (Cascade noire) pour admirer un autre phénomène naturel : les colonnes de lave sombre qui luisent sous la chute d’eau jaillissante.